Elegant Floral Wedding Invitation Card-5.png

Résumé :

 

Et si pour se trouver, il fallait partir ? 

Charlie est une obsédée du contrôle. Journaliste ambitieuse, elle entame seule un canoë trip en Suède pour écrire la chronique qui fera décoller sa carrière. Lorsqu’elle démarre cette aventure, elle ignore que la nature n’a rien de glamour ou de confortable. S’engage pour elle un bras de fer contre les forces élémentaires. Le froid, la peur, la fatigue ne lui laissent aucun répit, à tel point que sa vie même est en danger.


Au cours de rencontres et d’expériences bouleversantes, Charlie va vivre un véritable voyage initiatique, en quête de la femme sauvage qui est en elle.


Survivra-t-elle aux épreuves qu’elle s’est imposées ? Parviendra-t-elle à abandonner ses certitudes pour oser ressentir autrement ?

Capture d’écran 2022-03-07 à 11.25.34.png

« Née d’une vague » propose à ses lecteurs un voyage en Suède, assis au fond d’un canoë qui n’en est pas à sa première excursion.

 

Pour commencer, je tiens à saluer les choix de l’auteure pour la couverture qui illustre merveilleusement bien son livre. Tant par le choix des couleurs, que pour l’immensité du paysage représenté, comparer à la petite aventurière sur son embarcation de fortune. 

 

Ainsi, on accompagne l’héroïne (qui s’ignore) de cette histoire. 

 

Une jeune femme que rien ne saurait surprendre, qui tient le monde à distance, pense avant et surtout être maître de son environnement et de sa vie, en bonne fanatique du contrôle (un trait de caractère dans lequel je me retrouve je dois l’avouer). 

 

Pourquoi ce voyage ? Se confronter à elle-même, à la perte de contrôle (sans pour autant avoir conscience de ce que ça implique), … Mais aussi, prouver à son entourage, et / ou à elle-même qu’elle en est capable. 

Copie de Elegant Floral Wedding Invitation Card-5.png

Le tout sous l’excuse toute trouver d’un projet professionnel, et d’aspirations « illusoires » (si je puis dire), telles que ; les beaux paysages, une aventure abordable, que quelques lignes survolées, dans trois ou quatre ouvrages sur le sujet, suffisent à prémunir des risques qu’elle implique. 

 

Cette femme part donc confiante, sur un canoë qu’elle encombre d’un nécessaire duquel elle ne saurait se défère. Elle se confronte aux premières difficultés, rencontre nombre d’obstacles, tandis que plus son voyage avance, plus les risques encourus sont grands. Elle accumulera toutes les erreurs possibles tout au long de son périple, mais en tirera un enseignement, qu’il soit propre à la nature qui l’entoure, ou à la sienne, profonde … 

 

Un récit qui se clôture sur la cicatrisation d’une blessure bien ancrée - dans la perte et sa gestion, le rejet du chagrin - illustrant un mécanisme de défense bien rodé, qui, au-delà de la prémunir d’une déception et de sa vulnérabilité, l’écarte également des bienfaits de la vie. L’équivalent d’une longue et laborieuse thérapie !

 

Une réconciliation avec elle-même qui lui est offerte par un personnage important, mystérieux, qui en dit suffisamment pour semer le trouble dans son esprit, mais pas assez pour assouvir sa grande curiosité. De cette rencontre ressortira une femme changée, ainsi qu’un vieil homme absout …

 

Ce livre est court, se lit rapidement, sa narration est à la première personne du singulier, tandis que le lecteur découvre chaque pensée de sa protagoniste. De fait, son ambivalence n’aura d’égale que sa volonté. C’est un personnage qui n’a pas accepté certains évènements de son passé, les traine depuis toujours tel un boulet accroché à ses chevilles, pense s’y être faite, en être ressorti plus forte … Pour finir par réaliser qu’elle n’avait fait que fuir, oeillère bien en place, à s’interdire un bonheur accessible. 

 

Elle en versera des larmes, luttera pour sa survit et sa santé mentale, … Elle rencontrera aussi l’amour, ainsi qu’un être qui lui apportera tellement, qu’elle en gardera à jamais la trace d’un lien indéfectible. 

 

La plume de l’auteure est légère, sans fioritures, fluide, abordable, et simple. Ainsi, son roman se lit sans heurts, très rapidement. Les pages défilent au gré des péripéties d’une demoiselle qui n’avait pas la moindre idée de ce à quoi elle s’exposait, mais qui en ressortira grandie, changée, libérée ! Les décors, ainsi que les événements sont très bien décrits, à tel point qu’on s’y croirait. Autant le dire, ce que vous propose ce livre, c’est une lecture immersive. 

 

La fin est un peu abrupte, pour autant, elle clôture bien le récit. Son voyage trouve sa fin, lui a apporté plus qu’espérer, tandis qu’une guérison dont elle ignorait avoir besoin lui a été octroyée. 

 

En conclusion, une lecture rafraîchissante, douce, malgré certains passages difficiles pour leur protagoniste. Un récit porteur d’un message intéressant, qui donne à réfléchir. A tous les amateurs de voyage initiatique, de feel good, d’aventure, de quête de soi, ce petit livre est fait pour vous !