Elegant Floral Wedding Invitation Card-13.png

Résumé :

 

Norvège, Preikestolen, le 15 janvier 2916

Tout ce qui était ne sera bientôt plus. Las, les pieds ancrés dans la pierre à plus de six cents mètres au-dessus de la mer, Jean le sait bien, il le sent au plus profond de son être. Les équilibres naturels sont rompus, l’Homme a joué les apprentis sorciers et il a utilisé la mauvaise formule : l’extinction de l’humanité dans sa forme actuelle approche.

La Grande Terre est née du chaos. Ce territoire humain a perdu plus de 60 % de sa superficie d’antan. Une nouvelle organisation politique guidée par la protection de l’environnement naturel a vu le jour. Cela a-t-il suffi à changer la nature profonde de l’Homme ? Rien n’est moins sûr.

Quel lien peut-il bien y avoir entre un gouverneur aux ambitions spirituelles douteuses, l’ordre de A.N.S venu tout droit de l’ancien monde, une petite fille de 12 ans et Harold, ce jeune homme détenteur d’un livre portant son prénom gravé en lettres d’or ?

Quand certains tirent les fils d’une toile qui les dépasse, d’autres la tissent en faisant preuve d’une intelligence machiavélique. Bienvenue dans un monde aux apparences trompeuses, où chaque ressource est un trésor, où la frontière entre le bien et le mal ne devient, finalement, qu’une question de point de vue.

Capture d’écran 2022-03-07 à 11.25.41.png

« La terre des ancêtres », n’est pas une lecture légère… Ce roman nous dépeint un avenir qui se dérobe, ayant fait face à une véritable chute, à des évènements cataclysmiques… Durant lesquelles, la nature a repris ses droits, se gaussant de l’ego de l’Homme. 

 

Bien sûr, malgré le risque d’extinction, une partie de la population survit, et compense ses incapacités physiques, ainsi que les nouvelles constantes de son environnement ; à grand renfort de technologies avancées, mais également inspirées du passé. 

 

Un nouvel ordre voie le jour ; un système gouvernemental, des fonctions, ainsi qu’un équilibre qui de prime abord semblent tenir le coup, mais dissimule une vérité dérageante, même alarmante. L’auteur, nous informe habilement sur le pourquoi et le comment de son univers à la fois similaire et différent du nôtre, dans une continuité bien plus sombre que ce qu’on pouvait espérer. Bien sûr, poser le cadre implique d’apporter beaucoup d’informations, qui peuvent parfois essouffler. 

Copie de Elegant Floral Wedding Invitation Card-12.png

Au coeur de ses pages, vous découvrirez le fonctionnement d’une société nouvelle, régi par un groupuscule d’individus élus par un protocole établi. Ces personnes, prennent les décisions ensemble, tel un seul homme, et font force de loi. Différentes ramifications découlent du haut de ce système pyramidal. Bien sûr, quel gouvernement, aussi rodé soit-il, ne saurait connaître les ravages d’un complot ? 

 

L’auteur, fait le choix d’emporter son lecteur auprès de plusieurs membres d’un même groupe. Un cercle très fermé, qui prend parfois les allures d’une secte, puis celles d’une assemblée révolutionnaire, unie par un espoir et reconnaissant les principes de l’alchimie. C’est par ce biais, qu’il assemble son récit entre science-fiction et fantastique. Le tout est parfaitement équilibré, tandis que l’intrigue s’épaissit au gré de l’investigation, que dis-je, de la mission que s’imposent les personnages. 

 

Une mission rondement menée, nécessaire et même salutaire pour l’espèce humaine tout entière : porteuse d’un message d’espoir et de renouveau. 

 

Ici, est proposée au lecteur une approche à la fois philosophique et chimérique de l’écologie. Tandis que la spiritualité est abordée de façon originale. La plume fluide, se meut poétesse, philosophe, puis moralisatrice. Dépeignant un tableau sordide, quant à une gestion de crise qui a fait ses preuves, mais a également contribué aux risques et aux conséquences constatés. 

 

Un récit dystopique, oscillant entre prouesses technologiques et manifestations fantastiques (alchimie, prophétie, …). Qui questionne sur des sujets tels que ;  les ressources de notre planète, l’écologie, le bien commun, la rétention d’informations, la politique, la connaissance, etc… 

 

Je ne pense pas qu’on puisse évoquer un protagoniste principal à proprement parler. Un personnage est évoqué, incarné, pensé… tout au long du livre, tout en étant absent. Tous les autres jouent un rôle important, apportant leurs pierres à l’édifice de cette histoire, comme à leur quête. Des protagonistes intéressants, différents, travaillés, qui ne manquent pas d’apporter du relief mais également quelques revirements de situation. 

 

L’antagoniste, lui, avide de pouvoir, semble anticiper chaque obstacle. Il est habité par ses propres certitudes, qui le font basculer pour un plan aussi terrible, que bien pensé. Il abat ses cartes intelligemment et se plaît à s’imaginer insaisissable. 

 

Ce fut une lecture haletante, emplie de suspense et très agréable. Bien qu’exigeante en termes de concentration. Pour ceux qui apprécient les décors bien décrits, les longues explications, ou encore un world building travaillé, ce livre est fait pour vous (peu de dialogues, beaucoup d’actions, et des paysages étonnants). J’ai été happée par l’intrigue. La seconde partie du récit enclenche un rythme effréné, départie de la nécessité d’inculquer au lecteur les bases pour comprendre. 

 

Le dénouement est intéressant, pour une fin qui clôture l’histoire tout en laissant une ouverture quant aux possibilités qui s’offrent à ce qu’il reste de l’humanité.