Elegant Floral Wedding Invitation Card (1).png

Résumé :

 

Quand Gorjam, jeune guerrier orc, rentre au village après son rituel de passage à l’âge adulte, il pense être accueilli par une foule admirative. Mais une odeur de cendres plane dans l’atmosphère et Gorjam découvre avec effroi le massacre qui vient d’avoir lieu et qui n’a laissé aucun survivant. Alors qu’il offre une sépulture décente au shaman de la tribu, la marque du monde des esprits lui est transmise à son insu. Dès lors, sa vie bascule.

Le jeune orc brise ainsi le Tabou millénaire de son peuple : la présence d’un guerrier-shaman les entraînerait dans une guerre dévastatrice. Menacé par la folie, Gorjam doit affronter le Conclave, de puissants mages humains qui souhaitent anéantir le monde des esprits orc à cause du péril qu’il représente. Gorjam parviendra-t-il à se débarrasser de la malédiction tout en protégeant les siens ?

Dans ce roman fantastique, Grégory Pillet nous emmène sur les traces d’un héros tragique aux prises avec ses démons intérieurs. Découvrez l’univers sans pitié de La Prophétie orc !

Capture d’écran 2022-03-07 à 11.25.34.png

« La prophétie orc » est un premier roman de fantasy, et en toute logique d’aventure, pour son auteur ; Grégory Pillet. 

 

Un livre qui relate l’histoire d’un jeune orc, qui aspirait à l’honneur qui lui était dû. Malheureusement, alors que son passage à l’âge adulte arrive, n’attendant plus que les festivités préparées par sa communauté, il découvre son village décimé. Et tandis qu’il rend un dernier hommage à son chaman assassiné, c’est le début de l’escalade … 

 

Ainsi, le héros de cette histoire se retrouve marqué, en totale inadéquation avec la voix du guerrier à laquelle il aspire depuis toujours. Il en vient par la suite, et sans le vouloir, à incarner le Tabou qui fait trembler son peuple depuis des années ; détenteur d’un symbole d’appartenance au monde des esprits et aux pouvoirs qu’il offre, ainsi qu’emplit de combativité et désireux d’un destin différent. 

 

Ici, on retrouve les orcs à la peau verte, semblables à ceux de l’univers d’un jeux vidéo bien connu. Différents de ceux de J. R. R. Tolkien, ils n’en sont pour autant pas dénués de leur culture violente, aux moeurs étonnantes. 

Copie de Elegant Floral Wedding Invitation Card (2).png

Dans cet univers ; 

 

  • Un orc peut en tuer un autre sans que la tribu n’intervienne ou ne s’offusque.

  • Le manque de respect est synonyme de combat pouvant aller jusqu’à la mort.

  • La tradition prend toute la place. Chacun (quelques exceptions à la règles existent) s’assurant à sa façon de répondre à ses préceptes, craignant plus que tout le déshonneur. 

  • Les femelles choisissent leur mâle et occupent une même place dans la société et au combat que la gent masculine. 

  • La hiérarchie dans le clan est très marquée, entre le chaman (tout en haut de la pyramide), puis les guerriers (honneur, gloire et droit de reproduction) et enfin les artisans (moins que rien).

  • Les orcs aiment foncièrement se battre, le sang, et donner la mort. Ils ne sont ni lâches, ni pondérés. Tandis qu’il est dans leur nature de manquer d’humilité.  

 

À ces quelques grandes lignes sur le fonctionnement de cette race, j'ajoute qu'un chaman ne peut détenir qu’une marque d’appartenance (propre à sa tribu). Et ne peut la transmettre qu’à son favori, un orc qui aurait suivi (avec d’autres) une formation, et aurait remporté la place de futur chaman à la mort de son précepteur. 

 

Vous vous en doutez, le héros de cette histoire se voit donc affublé de plusieurs marques, acquises de façon insidieuse. La quête que cet état de fait engendre le mène à monter une équipe, combattre une certaine soif de pouvoir, ainsi qu’à revoir son sens de l’honneur et des priorités. En accédant au monde des esprits, il acquiert un savoir différent, et voit le monde à travers un nouveau prisme. C’est un protagoniste à la fois torturé et volontaire, qui fait face à la grandeur de l’univers, emplit d’incertitudes et de questionnements. Il est à la fois attachant et inquiétant. 

 

Les personnages secondaires, sont travaillés et apportent tous à leur manière leur pierre à l’édifice de la mission qui incombe à leur meneur. Chacun d’entre eux, dans leurs interactions, permet au lecteur d’en apprendre un peu plus sur le héros de ce récit. 

 

Bien sûr, dans cet univers, s’opposent aux orcs, les humains. Des Hommes, manipulés par d’autres hommes pourvus de dons. Par des mages, désireux d’obtenir les connaissances des chamans orcs, mais également terrifiés à l’idée de se voir supplanter par un guerrier-chaman peau verte. Le tout au sein d’une machination savamment orchestrée !

 

Le rythme est effréné mais soutenu, on ne s’ennuie aucunement, tandis que l’immersion dans l’histoire est facile. On imagine sans difficulté les personnages comme les décors. Les combats sont bien décrits, tandis que l’auteur nous laisse accéder aux vécus émotionnels de ses personnages. Un vécu interne en adéquation avec les caractéristiques qu’il a imaginé, propre à la race des orcs. La plume de Grégory Pillet est également simple, fluide, sans accroc. Même si j'ai noté quelques redondances dans le récit.

 

En conclusion, j’ai passé un agréable moment d’héroic-fantasy. Le dénouement m’a laissé sur ma faim. Permettant à la fois, d’imaginer une potentielle suite, si leur coeur en dit à l’auteur. Ou encore la libre interprétation du lecteur quant au potentiel dénouement de son histoire. Aux amateurs de créatures imaginaires, de combats, d’aventure, de personnages travaillés, de quête, de mysticisme et de magie, ce roman est fait pour vous.