Elegant Floral Wedding Invitation Card.png

Résumé :

 

Longtemps après l’extinction des humains, les qwentils mènent une existence des plus paisibles, en leur vallée sanctuaire du Briselonde. La violence, dit-on, a disparu pour toujours, grâce aux anciens, les seigneurs protecteurs, détenteurs d’une magnifique et puissante magie. Comme leurs véhicules sans attelage, ou ces mirenoirs capables de figer l’image d’une personne – un reflet immobile, parfait, qu’ils nomment des 'silfies'.


Et autour de cet étrange paradis, rôdent les ronfles...

"La Source des Siècles", premier volet du diptyque Cinqueterre, est d’abord un pur roman de Fantasy et de Science-fiction, avec de l’aventure, de l’amour, des lieux enchantés et des retournements de situation. Mais c’est aussi un voyage autour des littératures de l’imaginaire, un récit second truffé de références pop culture... et un jeu habile avec vos perceptions.

« Cinqueterre » est une histoire à la croisée des genres, entre ; science-fiction, fantasy, fantastique, anticipation, dystopie et même mythologie (tome 1 & 2) . Autant le dire, un savant mélange de beaucoup - de codes, d’éléments, de possibles - qui se trouve fabuleusement bien assemblé et pensé ! II y en a pour tous les goûts ; de la rencontre fortuite qui engendre une relation, aux liens familiaux qui se solidifient, à la jalousie et la haine, ou à la romance passionnelle … tandis que l’aventure est présente à chaque page tournée ! J’ajoute ici, que le contenu de ces livres se veut engagé, tant sur le plan philosophique, que sociale, ou encore politique, éthique, scientifique, écologique, etc.… 

 

C’est une très jolie surprise, pour une lecture à laquelle je ne m’attendais pas, et ce, malgré les échanges avec l’auteur (chapeau l’artiste !). Le lecteur embarque donc pour un récit de fiction, porteur de nombreux constats, proposant une vision inquiétante de l’avenir, tout en y ajoutant de la féérie et son lot de mystères, sans oublier bien sûr un message d’espoir … 

Recontextualisons brièvement ; la planète a été dévastée et la vie qui la peuplait également … Un groupuscule d’individus (riches et instruits) a su tirer parti de la situation et survivre. 

Copie de Elegant Floral Wedding Invitation Card.png

Des hommes et des femmes qui se sont évertués à « jouer à Dieu », créant le nouveau monde et dictant ses règles, pour un nouvel univers qu’ils légueront par la suite à leurs enfants, leur offrant un rôle lourd à porter, mystérieux et défiant autant la morale que l’éthique !

 

C’est ainsi que le lecteur découvre une famille d’êtres pacifiques, de petite taille, semblables à l’Homme, vivants séparés les uns des autres (parents-enfants), mais restant en communauté ; les Qwentils. Un peuple qui introduit l’histoire, à la manière des Hobbits dans « Le seigneur des anneaux » de J. R. Tolkien (c’est en tous les cas, ainsi que j’ai appréhendé ce début de lecture). 


Leur culture est portée par la paix et le pacifisme, au coeur d’une société assez uniformisée, dans laquelle tout le monde s’accoutume, personne (ou presque) ne questionne et où d’aucun fait aveuglément confiance à des êtres supérieurs, probablement immortels, mais surtout mystérieux. Dans cette communauté ; le sentiment d’affiliation et la parentalité, eux-mêmes associés au désir d’enfant, ou à l’instinct de protection de la progéniture sont imperceptibles, ou plutôt bridés, et c’est déroutant. 

 

Mais tout trouve sens avec le temps … Alors, porter à votre attention chaque détail, car ici, rien n’est laissé au hasard et chaque mot importe dans le déroulement du récit !

 

Cette histoire se partage donc entre les aventures distinctes puis communes ; d’une mère, d’un père et de leur fille. C’est d’ailleurs par leurs biais que l’on découvre les particularités et les moeurs propres à leur peuple. Ils introduisent également, chacun leur tour, un pan de leur univers, tant sur le plan environnemental, que pour ceux qui l’habitent, soit ;  les Anciens qui dirigent le monde, les Ronfles qui le terrorisent, les humains censés avoir disparu, ainsi que d’autres, secondaires, mais tout aussi importants … 

 

La plume est fluide, intéressante, présente un vocabulaire développé et s’impose parfois au lecteur vivide. Ce roman offre une lecture facile, mais exigeante, au rythme soutenu, mais pas pour autant effréné. On découvre donc l’avancée de chacun ; leurs personnalités, leurs cheminements de pensée, leurs rencontres, les différents décors qu’ils découvrent, mais aussi et surtout leurs questionnements et évolutions, etc… L’avantage de cette démarche ? Les protagonistes sont aussi naïfs et peu informés que le lecteur ! Le tout au coeur d’un univers très développé, qui sait garder certains de ses mystères, tout du moins pour le tome 1. 

 

Vous vous en doutez, ce mélange des genres implique ; de la magie (à vous de découvrir dans quelles mesures et sous quelles formes), de la science (abordée avec astuce), des injustices, des secrets, mais aussi, des intrigues et beaucoup de suspense ! Le tout s’accompagnant de personnages travaillés, diversifiés et intéressants. 

 

Non contente de nous faire voyager, parfois rêver, ou s’insurger au gré des aventures étonnantes et haletantes des personnages, l’auteure trouve le moyen de faire réfléchir son lectorat ! De fait, cette duologie se fait moralisatrice d’un système, d’une société, d’un monde, qui, nous concernant s’écroule de plus en plus rapidement, et, concernant l’univers de l’auteure s’est effondré il y a longtemps … L’idée étant d’accompagner sa renaissance, son renouveau, d’en comprendre les implications et les forces, de renouer avec sa nature profonde et de placer sa confiance en elle avec humilité. En conclusion, une ode a la vie, une critique de nos erreurs perpétuellement répétées, de notre course à l’amélioration, la transformation, au dénaturé … mais aussi un espoir de changement, d’évolution, de réparation … pour un avenir florissant. 

 

Ici, est donc proposé aux amateurs de fantasy, de fantastique, de science-fiction, d’anticipation ou encore de dystopie, une histoire originale et très intéressante ! Qui aborde des sujets actuels tels que ; le réchauffement climatique, notre propension à la destruction et la violence, les pandémies, la guerre, la raréfaction des ressources, l’extinction de la faune et de la flore, les dérives en termes d’éthique et de morale, le manque d’humilité, l’alimentation, l’ouverture d’esprit, l’appréhension et / ou l’accueil de l’Autre, du différent, du nouveau, l’endoctrinement et les croyances, etc… 

 

Vous l’aurez compris, j’ai grandement apprécié ce premier tome et me suis immédiatement lancé dans la lecture du second, tant j’avais de questions sans réponse et envie d’en connaitre la suite. Ce fut pour moi un moment de lecture très agréable. Tandis que découvrir cet univers très riche m’a littéralement passionné ! L’auteur sait semer les indices, distiller doutes et suspense avec ingéniosité, sans jamais laisser présumer du dénouement de son livre. 

Capture d’écran 2022-03-07 à 11.25.41.png
Elegant Floral Wedding Invitation Card-2.png

Résumé : 

 

Cinq ans après, au Briselonde, la 'révélation' n’a rien réglé.

Padrig ronge son frein, rêvant de découvrir le grand 'ailleurs'. Et combine une dangereuse bêtise, en fuguant avec Ambrose.

À Olvida, les anciens tentent de lever leur malédiction, sans succès. Pourtant, ils seront bientôt confrontés à une série de mystères bouleversants. Et ce sont Niamh et Cassidan qui vont devoir prendre tous les risques. 

Qu’y a-t-il au-delà du Briselonde et de la Source des siècles ? Quels périls ? Quels amis… quels ennemis ?

Un "diptyque" désigne aussi un tableau qui se replie sur lui-même. On revient ici aux origines, mais par des voies détournées, en suivant l'itinéraire de plusieurs personnages, qui vont devoir quitter la sécurité de leur contrée pour explorer Cinqueterre. Monde rationnel ou monde magique ? Monde agonisant ou monde renaissant ? Pour le savoir, il vous faudra sans doute voyager beaucoup plus loin que vous ne l’imaginez.

Dans le second tome de cette duologie, tout le beau monde rencontré plus tôt a évolué, grandi et/ou vieilli, tandis que de nouveaux personnages apparaissent. La bonne nouvelle ? Un dénouement surprenant, et des réponses aux questions en suspens ! 

 

Mais aussi et surtout … un troisième livre, « Katel », issu de l’univers et l’abordant sous un angle différent, auprès d’une autre communauté que celle des Qwentils que l’on suit dans « Cinqueterre ». Un troisième ouvrage que je vais m’empresser de lire et de vous chroniquer !

 

Ici, le devant de la scène est offert à certains personnages secondaires du premier tome. Ainsi le lecteur se voit suivre les aventures ; du fils cadet de la famille de Qwentils, celles du roi de cette communauté, d’un humain, ainsi que d’un couple d’Anciens. Le tout au coeur de nouvelles contrées aussi variées qu’exaltantes, au gré de découvertes et de rencontres surprenantes. 

 

Ce second volet offre une approche plus mystique, plus magique, plus fantastique que scientifique (comparé au premier tome). L’auteure ayant vraisemblablement fait le choix de scinder ses approches entre les deux. 

Copie de Elegant Floral Wedding Invitation Card-2.png

Les laissant l’une comme l’autre (science-fiction et fantasy) bien présente, mais l’une prenant le pas sur les récits du premier comme du second. 

 

Paradoxalement, le premier volet reprend les codes de la fantasy, tandis que le second s’approprie ceux de la science-fiction. Tout en abordant par leurs mots, pour le premier la science, et le second la magie. Un savant travail d’articulation, qui laisse un sentiment de continuité appréciable. Faisant de ces genres, les deux faces indissociables d’une même pièce quant à l’univers de « Cinquettre ».  

 

Ce tome approfondit davantage le travail sur ses personnages, laissant à celui qui le précède et l’introduit son rôle fondateur ; de préambule, de mystification, d’argumentation, etc… Ici, la lecture se veut plus légère et même « cabalistique » (si je puis dire). La magie occupe davantage de place, tandis que les protagonistes en apprennent de belles quant à certaines informations clés, ou floues, même pour ceux censés détenir le savoir. 

 

L’univers s’étoffe encore davantage, et c’est agréable à la lecture, l’auteure ne s’arrêtant plus d’élargir le champ des possibles de son univers. Le monde post-apocalyptique évoqué, approché, aperçu plus avant, se voyant offrir des contours plus contrastés, tandis que quelques personnages en éprouvent ; l’étendue, les dangers, le relief, les biomes, etc… 

 

Comme pour son premier livre, l’auteure, non contente de nous narrer une histoire bien ficelée et murement pensée, aborde des sujets intéressants, tels que ;  la domination, l’ignorance, le secret, l’occultisme, les croyances, le déni, l’amour, la tradition, l’égalité, l’ouverture, la vérité, l’instinct, l’aveuglement, l’espoir, etc… 

 

Vous l’aurez compris, ce qui vous est proposé à travers « Cinqueterre » c’est de la fantasy / science-fiction, basée sur un monde humain révolu, sur notre planète dévastée, dont le visage a complètement changé … dans un futur lointain. C’est aussi, et avant tout, un récit originale, très travaillé, exigeant tant il y a de chose à prendre en compte lors de cette lecture. Mais, pour autant accessible, même aux plus jeunes (adolescents). Bien que quelques notions, nuances, ou sous-entendus puissent leur échapper.

 

Ici, les personnages ont fait un bon de cinq ans dans le temps, certains se sont unis, d’autres se sont retrouvés, tandis que « la gestion » ou « le commandement » - de la communauté, des Anciens, des différents peuples, etc… - subit des changements, que les limites imposées tombent et qu’une nouvelle cité est découverte … Les rebondissements et révélations précédemment survenus ont vraisemblablement bousculé le fonctionnement de ce petit microcosme, remettant alors en question et en perspective son avenir. 

 

Le premier volet laissait entre-apercevoir une faune et une flore à la fois semblable et différente de la nôtre. Le second, lui, confronte son lecteur à d’étranges êtres, qu’ils soient animales ou autres, dotés de dons ou non, etc… 

 

On retrouve la plume très agréable de l’auteure, au gré de descriptions immersives, tandis que les protagonistes arpentent, plus que jamais, cette Terre dévastée. 

 

Les mensonges s’effondrent pour laisser place à la vérité. Le changement est en marche et rien ne saurait le stopper. Tandis que le dénouement, à la fois doux et enchanteur, porteur d’espoir, laisse entre-apercevoir des possibilités infinies, intéressantes et ouvertes !

 

En conclusion une lecture très agréable, que j’ai dévorée. Pour un récit qui témoigne des capacités de l’auteure à mêler les genres habilement, au coeur de plusieurs intrigues qui s‘imbriquent avec cohérence, tout en véhiculant certains messages choisis. Le style reste soigné du début à la fin, et se voit servi par une plume travaillée, au vocabulaire étendu, à la fois limpide et harmonieuse. Cette duologie offre donc à ses lecteurs ; des aventures aussi diverses qu’intéressantes, à la rencontre de personnages travaillés et attachants, au gré de l’imaginaire foisonnant de son auteure !