Elegant Floral Wedding Invitation Card.png

Résumé :

 

En arrivant dans cette nouvelle ville, je pensais pouvoir enfin tirer un trait sur mon passé. Mais le passé, c’est le genre de chose qui vous colle aux basques comme un vieux chewing gum, quoi que vous fassiez.


Au fond ça n’aurait pas changé grand-chose à mes habitudes. Fuir, encore et toujours, est devenu mon quotidien. Seulement voilà, ma rencontre avec un certain Damian va modifier la donne.


Mystérieux et charmeur, je doute qu’il lui faille longtemps pour me percer à jour et je ne sais vraiment pas si cette rencontre va me porter chance… ou malheur.

Capture d’écran 2022-03-07 à 11.25.16.png

Le premier tome de « Broken souls » reste garant de nombreuses questions. Intriguant, son rythme va crescendo, accélérant très rapidement, ne laissant aucun répit à son héroïne (tant sur le plan de la survie, que sur celui émotionnel). 

 

Ce que vous propose l’auteure, c’est d’abord une immersion dans un monde d’apparence semblable au nôtre, donc de ce point de vue facile. Mais aussi, une autre, plus feutrée, qui s’installe doucement, avec les secrets que portent sur leurs épaules les personnages de cette histoire. Entre romantasy et bit-lit, l’intrigue sert avant et surtout la romance naissance entre les deux héros de ce récit. Il n’est question, dans ce premier volet, que de prémices, certes très avancés (sexuellement parlant), mais rien de bien sérieux pour le moment (sur le plan relationnel). 

 

Une dimension parallèle, un peuple mystérieux aux règles douteuses, des démons, des fantômes, des spectres, peuplent donc le monde tel qu’on le connaît … 

 

L’héroïne est jeune, fougueuse, belle et très forte, elle est aussi agressive et tempétueuse. Elle rencontre un homme plus âgé, lui aussi fougueux, beau et fort (mais moins qu’elle). 

Copie de Elegant Floral Wedding Invitation Card.png

Leur attirance est palpable, plus forte que tout, et dénuée de sens, même aux yeux des personnages (si ce n’est celui d’un coup de foudre, ou d’une libido débordante). Malgré leur volonté de rester raisonnable, de revoir leurs priorités et de tenir l’autre à distance … Ils finissent immanquablement dans les bras de l’autre. Ce n’est pas faute d’avoir conscience des complications ! Leurs passés présentent quelques similitudes, sans pour autant tracer les mêmes histoires. Ils présentent, de façon différente, leurs blessures d’enfants, telles les justifications de leurs quêtes dans le présent ; pour l’une la fuite, pour l’autre la chasse, et après tout pourquoi pas ? N’est-ce pas le propre de beaucoup dans la vie réelle ? 

 

Vous l’aurez compris, malgré une bonne idée de départ et des personnages aux caractères bien trempés, le lecteur est confronté à beaucoup de facilités dans ce début de romance. Les deux protagonistes se chamaillent, en viennent aux mains, se renvoient la balle, s’enlacent, puis se rejettent, le tout au coeur d’une relation à la fois ambivalente et inéluctable. 

 

Elle est orgueilleuse, arrogante, froide, et sur la défensive. Tandis que lui est torturé, colérique, dédaigneux, alcoolique, et impétieux. Tous deux courageux, ils s’exposent au danger sans ciller, au même titre, qu’ils finissent par se lancer à coeurs et à corps perdus dans leur relation, pour le moment, relativement bancale ! Autant parler de protagonistes principaux atypiques, à la fois différents de ce à quoi on a pu nous habituer, mais aussi très agaçants. N’ayant pas besoin de m’attacher pour apprécier une lecture, ça ne m’aurait pas dérangé outre mesure, si leurs psychologies et leur choix avaient été davantage approfondis. J’imagine facilement que dans la suite, l’une apaisera, et que l’autre soutiendra, dans une volonté d’illustrer une histoire d’amour à la fois salvatrice et réparatrice (je me trompe peut-être).

 

L’intrigue reste garante de son mystère pour ce premier tome. Ainsi, nous sont présentés les personnages principaux et secondaires, tandis que leurs histoires passées et présentes nous sont succinctement narrées. Mais tout va très vite, et le peu d’informations données, n’exploitent pas suffisamment les sujets abordés, pour rendre le tout à la fois crédible et tangible. On est là, on découvre, on lit, tout en restant à distance, sans avoir le temps de s’imprégner de l’information, d’y apposer un affect, et de laisser son imagination travailler. C’est dommage, dans la mesure où ça donne à cette lecture une sensation de manque, de quelque chose d’inabouti. 

 

Il faut garder à l’esprit qu’un premier tome introduit sa suite, et qu’il est toujours malaisé d’évaluer, ou d’émettre un avis sur une partie d’une histoire et non pas son entièreté. Ici, je n’ai pas été convaincue par cette entrée en matière, mais peut-être que la suite de ce récit comble les lacunes que j’ai relevée et qui ont impactée ma lecture ? 

 

En conclusion, la plume de l’auteure est fluide, sans accroc, la lecture est donc rapide à l’image du rythme effréné du récit qui nous est proposé. La narration est à la troisième personne et offre au lecteur trois points points de vues différents (qui se suivent de façon rapprochée dans la mise en page). L’histoire entre fantasy et romance, propose là une idée intéressante pour un récit qui aurait gagné à être davantage étayé (selon moi). Le surnaturel, lui, reste au second plan, si ce n’est à la troisième partie du récit. C’est avant et surtout, l’héroïne, ses frasques et sa fuite qui sont mis en lumière ici. Ainsi que sa rencontre et ses interactions avec l’objet de toute son attention. 

 

Il n’en est pas moins vrai, que ce premier tome laisse présager une suite intéressante, tant nombre de questions restent en suspens. Que la plume de l’auteure est agréable à la lecture et que les idées proposées sont intéressantes, à défaut d’être totalement exploitées. Je suis curieuse de voir ce que proposera Oxanna Hope par la suite.