Elegant Floral Wedding Invitation Card.jpg

Résumé :

 

Jusqu’où iriez-vous pour protéger les êtres que vous aimez ?

Sagilys est une femme solitaire, rongée par la culpabilité d’avoir abandonné sa famille. Alors qu’elle mène une vie de mercenaire respectée, une mission commanditée par la Royauté va bouleverser sa conviction de ne jamais s’attacher aux autres. Mais comment protéger quelqu’un qui ne le souhaite pas ?


Sans le savoir, la mercenaire s’enfonce dans une quête sombre qui pourrait lui coûter plus que la vie, car les réponses qu’elle désire se trouvent au cœur de l’Ancienne Forêt, un lieu mystique où vivent des bêtes végétales en état de décomposition, massacrant quiconque s’approcherait trop de leur tanière.

Entre rester seule à jamais ou s’entourer d’une équipe pour l’assister dans son périple (mais qui est loin d’avoir les mêmes objectifs qu’elle), Sagilys devra faire un choix.

Capture d’écran 2022-03-07 à 11.25.00.png

Le tome 1 de Atryas, est une belle découverte. Un roman fantastique, (pour le moment) jeunesse et plus, qui propose à son lecteur un univers à la faune et la flore surprenante, bien décrit. Pour un personnage principale féminin, bientôt trentenaire, qui ne manque pas de courage quand il s’agit de faire face au danger. Mais, qui fait preuve de lâcheté, quand il s’agit de créer des liens avec autrui. 

 

Ici, est proposé au lecteur, un royaume scindé en deux ; entre royauté ainsi que fidèles à la couronne, et peuple indépendantiste. Pour une forêt dotée de sa propre conscience, en pleine expansion, au bois ignifugé et aux habitants inquiétants…  Evidemment, étendue boisée localisée entre les deux parties (respectivement au Nord et au Sud). 

 

L’héroïne est mercenaire, une entrée en matière peu reluisante, qui n’est pas enjolivé par son allure… Un métier, qu’elle ne porte d’ailleurs, elle-même, pas en haute estime. Raillée par ceux qui croisent son chemin, elle arrive pour autant sans difficulté, à engendrer l’admiration devant ses faits d’armes. 

 

Un personnage travaillé, au passé explicité, ayant peu d’attentes ou d’ambitions, aspirant à un mode de vie simple, mais surtout solitaire.

Copie de Elegant Floral Wedding Invitation Card-3.png

Se retrouvant pour autant, immanquablement à devoir faire face à des situations complexes ; emporté par ses besoins financiers, ou par ses sentiments naissants pour une jolie rousse, à la fois autoritaire, féroce, mais fragile. 

 

Vous l’aurez compris, ce premier tome nous propose les prémices d’une romance entre deux femmes. Un slow burn qui installe les fondations d’une relation qui se construit étape par étape. Jalonnée par les incertitudes et les peurs de l’héroïne, contre l’ambivalence de celle qui fait battre son coeur. 

 

L’antagoniste, lui, garde tout de son mystère dans ce premier volet. Il apparaît, sème la panique, convoite notre protagoniste (on ignore pourquoi), lui prête une différence (dont on ignore, de nouveau, tout)… Un Atrya, aux nombreux pouvoirs, qui ne nous dévoilera rien de ce qu’il est (si ce n’est son besoin d’être constamment impeccable, quelles que soient les circonstances), d’où il vient, de ce qu’il cherche… 

 

Ce début de saga fantastique, nous instruit sur l’histoire d’un royaume, dont la prospérité tant financière que médicale provient d’une forêt « magique », surtout toxique et mortelle. Au-delà de la problématique sur ce territoire en particulier, on en apprend très peu sur les origines et le fonctionnement de cet univers, sommes toutes moyenâgeux. Pour en revenir à ces bois, il est interdit d’y entrer, que ça soit pour chasser ou cueillir quelques fruits. Au risque d’être soit punit par la couronne, soit tuer par la faune ou la flore…

 

Bien sur, beaucoup s’y risque… Evidemment, surtout notre héroïne, qui est certainement celle qui connaît le mieux cet environnement hostile (depuis l’enfance et avant sa transformation). Un écosystème, aux différents biomes, à la vie grouillante, qui semblent étrangement l’accueillir… J’aurais adoré qu’une carte de cette forêt soit proposée dans le livre, afin d’apporter en termes de repérage, mais surtout de visualisation. 

 

D’abord à la solde des uns, l’héroïne finit enrôler par les autres. Les aventures aidants, elle se lie d’amitié, alimente ses tendres sentiments, s’attache, espère… Mais aussi intrigue, déçoit, attriste, alimente surtout colère et ressentiments (caractère bien trempé oblige). De fait, à trop éviter de créer des liens, elle en est arrivé à ne plus savoir comment faire. Tantôt taiseuse, puis désagréable, à l’image d’un chat échaudé qui craint l’eau froide. 

 

J’ai ressenti quelques manques en termes de détails (lorsqu’elle blesse son adversaire en parlant d’organe sans jamais le nommer, sur l’antagoniste, l’univers, quant à ses retrouvailles avec son ami d’enfance, vis-à-vis des sentiments de celle qu’elle convoite, etc…). 

 

Pour autant, ce premier tome, encourageant pour sa suite, est intéressant et pose bien le décor. Mais me laisse sur ma faim (justement ce qu’il faut quand on prévoit une suite, bien sûr). J’aurais adoré avoir d’ores et déjà le suivant entre les mains pour en apprendre davantage. 

 

Les personnages sont attachants, différents et travaillés. Tandis que la plume est intéressante et se délie au fur et à mesure qu’on avance dans le récit. Malgré quelques maladresses en termes de tournures, ma lecture fut fluide et très agréable. Aux amateurs de récits fantastiques, et d’animaux étranges, ce premier tome est fait pour vous !