Elegant Floral Wedding Invitation Card.png

Résumé :

 

Sur notre planète, la majeure partie des profondeurs marines reste inexplorée. Il n'est donc pas étonnant que des créatures méconnues y résident. Parmi elles, les sirins et sirènes. Cachés des humains en pleine mer, ils vivent tels des poissons, en toute quiétude. Malgré tout, depuis quelques décennies, les plus téméraires d'entre eux ont évolué en s'approchant des côtes, découvrant et s'inspirant de la civilisation terrienne.


C'est ainsi qu'Iris, une jeune serveuse réservée et très sensible, rencontre l'un de ces êtres : Estran. Après avoir franchi les barrières de la différence, les épreuves de la vie rapprochent ces deux âmes. Ainsi débute une histoire entre terre et océan.


Sachant que la mer reste mystérieuse, Iris a-t-elle bien fait d'y laisser voguer son cœur ?

Capture d’écran 2022-03-07 à 11.25.00.png

Le premier tome « d’Aquarel » ouvre au lecteur les portes d’un univers fantastique bien connu, proposant les prémices d’une idylle entre terre et mer. Une rencontre fortuite, interdite, promesse de nombreux ennuis, pour ne pas parler de dangers mortels… 

 

Pour autant, l’auteure nous offre un récit (répondant de la littérature jeunesse fantastique) à la fois intéressant et original. Tournant d’abord autour, vous l’aurez compris, d’une romance fantastique. Puis, par la suite, d’une intrigue inquiétante. 

 

Ici, l’être marin est masculin. Tandis que son monde est explicité avec clarté. Sans en dire trop, les créatures marines ne répondent pas aux normes sociétales et relationnelles connues des Hommes. Leur monde est même davantage apparenté à un fonctionnement animal ! Ce spécimen mâle est charismatique, distant, curieux, méfiant, sensible, … Il est surtout charmé par sa toute dernière rencontre. 

 

Son interlocuteur humain est féminin et c’est même la protagoniste principale. Une jeune femme de 19 ans, simple humaine, serveuse, à l’avenir indéfini, sans réelles ambitions, ni aspirations. 

Copie de Elegant Floral Wedding Invitation Card.png

Effacée, docile, elle est la victime de son effacement et de sa timidité. On l’observe alors, gagner en maturation et en confiance, chapitre après chapitre. 

 

Un premier tome à la lecture légère et douce, bien qu’une part d’ombre s’installe subrepticement, alimentant une intrigue qui prend le temps de s’installer. On ne peut pas dire que cette histoire soit jalonnée par beaucoup d’actions. L’auteure a pris le parti de poser largement son décor, embarquant son lecteur dans le quotidien redondant et même ennuyeux de son héroïne. 

 

C’est un choix qui nous permet de mettre en perspective le fonctionnement de ses personnages. Mais, qui m’a aussi essoufflé. Et c’est dommage, le livre étant pourtant relativement court (274 pages). Les dialogues ne sont pas toujours très utiles, et certaines longueurs encombrent donc le récit ici et là. Ça ne m’a pour autant pas empêché de le lire en entier et ce, en un couple d’heures. 

 

En revanche, j’ai apprécié la rencontre et la construction de la relation entre les deux protagonistes. Ajoutant inlassablement un rendez-vous à un autre, qui installent les bases d’une relation plus poussée, pour un slow burn à la fois mignon et crédible. Le tout dans le cadre d’un début de romance qui inclut dès son amorce de nombreuses difficultés. 

 

Bien que j’aie été en mesure d’anticiper certains évènements, j’ai également été surprise par d’autres. L’univers est bien pensé et même bien amené. J’aurais aimé davantage d’approfondissements et de découvertes ou encore d’aventures, mais les tomes suivants devraient répondre à mes attentes. 

 

L’auteure profite de son récit pour aborder des questions importantes, telle que ; le harcèlement, le consentement, la confiance en soi et l’affirmation de soi ou encore l’exploitation d’informations ou d’autrui, l’écologie ainsi que l’état déplorable de nos océans. Le tout, sans pour autant servir une leçon de morale rébarbative à son lecteur, ce qui est très appréciable !

 

La plume de l’auteure, simple et sans fioriture, est intéressante (malgré quelques coquilles) et semble se délier au fur et à mesure qu’on avance dans le récit, laissant présager un avenir prometteur pour l’auteure. Tandis que l’intrigue bien que perceptible en filigrane relativement tôt, prends place avec cohérence et crédibilité. 

 

Une histoire de sirènes, qui s’éloigne largement du conte de Disney. Sorti de la représentation classique de ces créatures, entre leur queue de poisson et leur beauté. Elles sont dépeintes ici, comme étant manipulatrices, ayant des aspirations sombres, ne puisant leurs besoins de l’Homme que dans une sordide quête de pouvoir. 

 

Un premier tome prometteur dont j’ai envie de découvrir la suite. Une lecture qui n’est pas un coup de coeur, comme c’est souvent le cas pour moi concernant les premiers tomes de saga. La faute à l’introduction de l’univers, des personnages, des possibilités et potentialités, … qui ne permettent pas toujours d’enclencher un récit rythmé. Un moment léger et intéressant, pour une lecture récréative originale, qui se dévore sans effort. Aux amateurs de légendes marines et de romance fantastique ce livre est fait pour vous ! Une jolie découverte à expérimenter !