Elegant Floral Wedding Invitation Card-5.png

Résumé :

 

1er janvier 1520. Le monde est en paix depuis plusieurs années. Mais les tensions se sont accumulées et sont devenues trop fortes. Partout, les compromis se déchirent et l’humanité se retrouve au bord du gouffre. Dans l’ombre, les Grands Esprits tentent d’éviter la guerre généralisée qui est sur le point d’éclater. Face à eux, se dressent des forces maléfiques qui s’allient à l’ambition et à la bêtise humaine. De cet affrontement va dépendre l’avenir de civilisations entières.

La deuxième partie de la saga mêlant Histoire et Fantasy épique apporte une suite spectaculaire à 1515-1519, unanimement considéré comme une œuvre originale et captivante. Étendant son univers à Londres et à Istanbul, 1520-1522 plonge anciens et nouveaux personnages dans un tourbillon de complots, de combats et de magie dont aucun ne sortira indemne.

Capture d’écran 2022-03-07 à 11.25.41.png

« 1520-1522 » fait suite à « 1515-1519 » avec cohérence. Cette saga a définitivement tirée son épingle du jeu et m’a réconcilié avec l’Histoire, même si celle qui est proposée ici est largement teintée de fantasy et de magie. 

 

Comme pour le premier, ce tome mêle donc l’Histoire telle qu’on l’a connaît avec de la fiction. Mais contrairement à son prédécesseur, cette fois, la culture Aztèque occupe une bonne partie du récit. Ainsi que Charles Quint et ses conquistadors qui occupent plus de place que le Roi de Frances. En plus de continuer de dérouler les évènements en cours dans les autres contrées relatée de façon approfondie dans le premier volet (dont ceux concernant François 1er, toujours bel et bien présent et revanchard !). 

 

La question de la croyance, occupe, cette fois encore, une grande place dans le récit quel que soit le peuple représenté. Et ce, toujours sous un angle astucieux et garant d’un regard bien particulier, tant sur le fond que la forme ; quant à l’existence présumée d’une entité supérieure, ou la mise en exergue de la machination alimentée par les hommes de foi et ceux au pouvoir dans la confidence … 

Copie de Elegant Floral Wedding Invitation Card-5.png

C’est sans compter sur certains grands esprits présentés dans le premier volet, qui s’imposent un peu plus ici. 

 

Dans la continuité, des personnages connus se voient revêtir des origines fantastiques, tandis que les emblèmes royaux personnifiés (toujours présents) interviennent selon les circonstances. Bien sûr, ce second tome comporte son lot de folklore, avec, par exemple ;  monstres marins, singes-araignées, serpent à plume, dragon, banshee, sorcière, mages, métamorphe, djin, … encore une fois, la liste est longue et non exhaustive. 

 

Au menu de cette seconde lecture ? Intrigues politiques, épic fantasy, confrontations, stratégies, batailles, etc… Et bien sûr ; alliances, trahisons, sang, morts, conquêtes, défaites, forfaits, pouvoir, magie, guerre, royauté, deuils, manipulations, propagandes, révolutions,… Vous l’aurez compris, la suite toute en continuité et logique du premier tome de cette saga. 

 

Deux rois alimentent la compétition qui les oppose. Tandis qu’un autre retourne subrepticement sa veste … Pendant ce temps, certains tentent de prendre le contrôle du nouveau monde, ou encore de quitter le Moyen-Orient, non sans quelques morts et désillusions … À cela s’ajoutent des intrigues de cour, de la magie, des mystères qui restent entiers quant ; à l’univers, la vie, la mort, etc… Le tout, bien sûr, sur fond d’une moralité toute subjective. 

 

Pas besoin d’être un féru d’histoire pour apprécier cette saga, bien au contraire ! Même si, pouvoir faire le lien avec ses connaissances peut avoir quelque chose d’amusant, et même d’accrocheur. On pourrait s’y perdre avec l’affluence de personnages et de noms, mais pas du tout ! D’ailleurs une liste relatant les personnages principaux et leur royaume d’appartenance est proposée au début du livre et accompagnée d’une carte. De quoi aider au repérage !

 

Bien sûr, pour sortir de ce qui a déjà été dit dans ma première chronique, puis répété dans celle-ci ; l’auteur propose de nouvelles contrées à peine évoquées dans « 1515-1519 » et introduit de nouveaux personnages et enjeux. C’est, bien sur, sans compter sur quelques révélations … 

 

J’ajouterais qu’au-delà de me divertir, cette saga m’a donné envie de me documenter sur l’Histoire. Je me suis d’ailleurs surprise, à plusieurs reprises (de nouveau), à chercher des informations pour dénouer le vrai du faux de cette uchronie rondement menée, écrite avec intelligence et savamment articulée. 

 

On retrouve la plume fluide de l’auteur, l’immersif du récit, et le côté addictif dû à la fantasy et au rythme effréné de l’histoire. J’ai d’ailleurs, préféré ce tome comparé au précédent. Ayant déjà un pied dans l’histoire, et étant familière de la plume, j’ai très rapidement entamé ma lecture sans parvenir vraiment à m’en détacher, même s’il m’a fallu plusieurs jours pour lire ces 522 pages. 

 

En conclusion, cet auteur occupera certainement une belle place dans ma bibliothèque, parmi mes coups de coeur ! Ce second tome s’inscrit dans mon appréciation de son prédécesseur. Je ne saurais que vous encourager à ouvrir ces livres qui sont ; hauts en couleurs, très travaillés, dont les personnages bien que nombreux sont solides et évoluent au coeur d’une Histoire à la fois revisitée et très cohérente !

J’ai hâte de lire la suite !