Elegant Floral Wedding Invitation Card-3.png

Résumé :

Naturelle, Édouard et Phénomène sont cabossés par la vie. Leur passion partagée du jardinage voit mûrir une amitié profonde au fil des saisons et des légumes qui font leur apparition. Les liens se nouent, les cœurs attentifs accueillent les confidences tandis que le silence enveloppe les non-dits. Naturelle se voit confrontée aux blessures d’une relation avec un homme marié, Phénomène à l’infidélité de son mari. Quant à Édouard, l’ombre de sa défunte femme plane toujours, alors qu’il nourrit peu à peu des sentiments amoureux pour Naturelle.

Arriveront-ils tous trois à franchir leurs expériences différentes, opposées même ? Réussiront-ils à s’outrepasser pour préserver ce bourgeon d’amitié ? La Terre, éternelle veilleuse du temps qui passe, se révèle glorieuse confidente.

Phénomène
Naturelle est un roman authentique et délicat, porté par une plume juste et nostalgique.

Elegant Floral Wedding Invitation Card-3.png
Capture d’écran 2022-03-07 à 11.25.41.png

L’auteure de « Phénomène Naturelle » propose une lecture rapide et légère, pourtant teintée de mélancolie et même parfois d’amertume.

Un petit roman à la fois philosophique et poétique, qui, à défaut de se présenter en guide (jalonné d’exercices et de conseils) de développement personnel, offre une approche réflexive sur les questions propres à ; l’acceptation, la résignation, la résilience, l’introspection, la transformation, l’évolution, la nature, l’amour, l’amitié, etc…

Un ouvrage dont chaque personnage est le narrateur de son histoire. Tandis qu’une entité moins tangible, plus grande, plus sage, nous dévoile ses perceptions, ses espoirs, sa connaissance par le biais de vers courts et clairs. Une conscience éthérée, toujours présente, ignorée ou oubliée, qui ; espère une reconnexion, veille telle une mère sur ses enfants, dans l’attente de leur compréhension, de leur reconnaissance, d’une prise de conscience (qu’il n’est jamais trop tard d’espérer, de voir survenir) …

Trois personnages (en plus de l’autre narrateur), se partagent la scène ; un homme et deux femmes, adultes, ayant vécu des amours différents, tous trois abimés par ces derniers. Des rencontres fortuites autour de l’entretien de potagers urbains, qui amènent par la suite à des amitiés bienfaitrices, apportant changements, acceptations et épanouissements.

Des protagonistes qui incarnent leurs fêlures, leurs blessures, auxquelles ils se sont tous trois inconsciemment accrochés, niant la réalité, reportant l’entièreté de la faute sur un/une responsable tout trouvé(e), ignorant les conséquences, ou s’imposant volontairement l’effondrement, ne se prémunissant pas des ruminations, etc…

Des âmes tourmentées, qu’on observe alors évoluer, grandir, relâcher la pression, accepter leurs torts, espérer, réparer, culpabiliser, … Des âmes qui dans leurs liens amicaux, s’apportent, entrent en tension, se mettent à la place de l’autre, questionnent ses motivations, essayent de le comprendre, se décentrent de leur ego pour s’ouvrir à un monde qui sait se montrer doux à celui qui s’autorise, accepte de le voir.

Vous l’aurez compris, ici, il est question d’un récit qui se centre sur la psychologie de ses personnages. Mais surtout, sur leur capacité à faire émerger le meilleur d’eux-mêmes, à en devenir chaque jour une version bonifiée, savamment et consciemment pensée. Il est question d’émancipation, de liberté, de plénitude, de maturation, d’efflorescence.

Les potagers, au-delà d’offrir un cadre à leurs rencontres et interactions, incarnent également la métaphore de leur parcours. Passant par le stade de friches à l’abandon, oubliées, malmenées, … Pour arriver à un lopin de terre entretenu, florissant, donnant les fruits d’un dur labeur, engendrant la fierté et la réconciliation.

Un livre porteur d’une morale simple, mais toujours nécessaire, encore plus aujourd’hui. L’être humain étant focalisé sur une course effrénée tournant autour ; de la consommation et de l’accumulation, du paraître, de la polyvalence, de l’excellence, du conformisme, etc… Une morale, douce à la lecture, qui propose une reconnection avec la simplicité, avec soi-même et ses réels besoins, dans une quête du bonheur qui le rend accessible.

Un récit, qui, bien que porteur de positivité, laisse percevoir que chaque chemin est semé d’embuches. Que ces dernières sont inéluctables, parfois nécessaires, comme la pluie pour apprécier le beau temps. Mais qu’elles ne doivent en rien, entamer / briser / ralentir, la volonté de s’extraire, de s’élever, de s’accorder du temps et des soins, de répondre à ses besoins et désirs, tous nécessaires à un équilibre psychique et émotionnel … pulsions de vie prenant le dessus sur celles de morts.

En conclusion, une courte lecture, rafraîchissante, bienfaitrice et très agréable, que je ne saurais que recommander.